Mots-clés

Partenaire(s)


    Isabelle

    Partagez
    avatar
    Luun4
    Troll
    Troll

    Féminin Nombre de messages : 240
    Age : 29
    Localisation : sherbrooke
    Gamertag : Luun4i
    Date d'inscription : 27/10/2008

    Feuille de personnage
    Nom du personnage: Luun4i
    Clan: Temple de la Lumière
    Expérience:
    7000/0  (7000/0)

    Isabelle

    Message  Luun4 le Mar 23 Déc - 7:32

    Voici mon prologue pour l'histoire... que je vais essayer de terminer... :
    La pluie ne cesse de tomber. Chaque gouttelette s’écrasant les unes après les autres contre la paroi embuée de la fenêtre. Chaque gouttelette meurt dans un son cadencé, formant une douce mélodie à mes oreilles. Mieux vaut ça que les hurlements provenant de la chambre d’à coté.

    Même avec l’oreiller sur ma tête, j’entends ces voix, j’entends ces cris. Jamais ils ne s’arrêtent. Je regarde la pluie qui tombe, parfois j’ai l’impression que le temps est suspendu. Les goûtes se figent, les sons se taisent. Plus rien d’autres que le silence, plus rien d’autres que le battement de mon cœur… puis, retentis le son d’un vase fracassé contre le mur. Le temps poursuit sa course, faisant couler mes larmes un peu plus à chaque seconde.

    La pluie n’en fini plus de tomber. J’ai une vie… mais quelle vie. Elle tombe en morceau. Des parties de moi qui ne peuvent plus être remis en place. Même mon reflet dans la vitre ne me ressemble plus. Et plus je leurs parlent, plus ils se disputent…

    J’avance à travers la pièce. Les dalles froides de la salle de bain me glace le sang. J’ouvre le robinet, dépose mes mains dans l’eau… qui devient rouge presque instantanément. Je baisse la tête. Des morceaux de miroir recouvrent le sol. Je ne sens plus ma main droite.

    Sa ne s’arrête plus. Mon souffle devient saccadé, je n’arrive plus à me calmer. Les larmes ne coulent plus. Je regrette chaque journée passée. Chaque instant ou il m’ont dit que tout irait mieux, que je serais protéger. Que toujours, jamais je n’en souffrirai.

    Sa m’est tellement égale maintenant. Plus rien n’a d’importance. Mon regard devient flou, mes forces m’abandonnent. Je m’effondre sur le sol au milieu des morceaux de miroirs brisés. Ma peau est glacée… plus rien…
    avatar
    Luun4
    Troll
    Troll

    Féminin Nombre de messages : 240
    Age : 29
    Localisation : sherbrooke
    Gamertag : Luun4i
    Date d'inscription : 27/10/2008

    Feuille de personnage
    Nom du personnage: Luun4i
    Clan: Temple de la Lumière
    Expérience:
    7000/0  (7000/0)

    Re: Isabelle

    Message  Luun4 le Mar 23 Déc - 7:33

    1
    Le bruit des roulettes sur le sol. 4 ou 5 personnes qui courent tous à la même vitesse dans la même direction. Je sens une main chaude qui sert la mienne tendrement, désespérément.

    « Tien bon Isabelle… je t’en pris… ne me fait pas ça… »

    Je relève tranquillement les yeux. Je vois le visage de ma mère, ruisselant de larme. Je suis allongé sur une civière. Les lumières blanches des néons défilent à toutes vitesses. Je sens la froideur du couloir s’enrober autour de mes orteils. Je n’ai même plus la force de les plier.

    « Madame vous ne pouvez pas aller plus loin. Attendez ici! »
    « Mais… c’est ma fille… »
    « Et je suis son médecin… mais attendez ici si vous tenez vraiment à son bien! »

    Ma mère lâcha ma main. Je senti une larme glisser sur ma joue … et le noir de nouveau.

    * * *

    Le soleil perçait à travers les stores de la chambre. Toute la pièce baignait dans une douce lumière blanche. La seule couleur provenait du bouquet de tournesol qui était déposé sur la table près de mon lit… mes préférés. J’était réveillé depuis au moins deux bonnes heures mais je préférait rester discrète. Cette solitude inhabituelle m’apaisait. Pour la première fois depuis longtemps, j’étais seule et calme.

    Par l’embrasure de la porte, j’entendais les voix des autres patients. Parmi ces voix … j’ai reconnu celle de ma mère. Le médecin parlait trop bas pour que je comprenne ce qu’il lui expliquait… mais d’après sa réaction je pouvais amplement deviner. Les nouvelles ne s’annonçaient pas très bonne. Ma mère utilisa le terme « Crise de panique », complété ensuite par « mauvaise réaction face à un climat familial délicat » et finalement « séance chez le psy? Vous croyez que ces nécessaires!? » . J’avais presque envie de hurler « non maman, ta fille s’est ouvert le bras droit a 4 endroit, a été conduite à l’hôpital avec l’étiquette Hémorragie sur son dossier… mais elle est totalement saine d’esprit et il n’y a pas matière à s’inquiéter ».

    Après plusieurs minutes, elle apparut dans ma chambre. Elle se stoppa en plongeant son regard dans le mien, avant de littéralement foncer sur moi et me prendre dans ces bras. J’ai senti ses larmes mouillé ma chemise de nuit. Je posai une main sur sa tête, cherchant à lui montrer que j’étais encore vivante. Elle releva doucement son visage vers moi.
    « Pourquoi a-tu fait une chose pareille Isabelle… pourquoi? »
    Je détournai le regard vers la fenêtre. Comment expliquer à sa mère la raison réelle d’une tentative de suicide et ce, sans la détruire de l’intérieur. Elle glissa sa main dans mes longs cheveux bruns.
    « C’est pas grave ma puce, on va s’en sortir… toi et moi »
    Elle avait éliminé papa de l’équation. Bien évidemment, elle s’engueule avec lui alors le problème est entièrement et uniquement lui. Belle logique.
    « Le médecin dit que tu devra te faire suivre par un psychologue pendant quelque temps, question de t’habituer à ton nouveau mode de vie… »
    J’ai ramené mon regard sur elle. Ses yeux bleus étaient encore remplis d’eau. Ce regard dégageait une lueur d’espoir. J’ai eu envie d’y croire.
    « J’ai demandé le divorce… tu va voir, tout ira bien. On ira vivre chez ta grand-mère quelques temps, le temps que je ramasse un peu d’argent. Donc tu changera d’école… tu te fera des nouveaux amis… »

    Elle me fit un monologue de 15 minutes sur « comment notre vie serait plus facile ». Je ne l’ai pas vraiment écouté. Je me suis dit qu’avec le nombre de fois ou elle ne l’avait pas fait, je pouvais bien le faire moi aussi. En fait… je m’en foutais. J’avais échoué.

      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 2:08