Mots-clés

Partenaire(s)


    Sano Rotter à l'école du saké !

    Partagez
    avatar
    Cirose Dufoy
    Capt. Simmons
    Capt. Simmons

    Masculin Nombre de messages : 20
    Age : 36
    Localisation : champigny sur marne
    Gamertag : Cirose Dufoy
    Date d'inscription : 06/01/2009

    Feuille de personnage
    Nom du personnage:
    Clan:
    Expérience:
    0/0  (0/0)

    Sano Rotter à l'école du saké !

    Message  Cirose Dufoy le Sam 21 Fév - 4:49

    J'écris pas mal de textes dont certains peuvent être qualifiés de fanfics bien que ce terme ne leur correspondent pas vraiment... enfin je sais pas trop, bref !

    Ma plus longue saga se nomme Sano Rotter et est une parodie de harry Potter mais comme je déteste les fanfics mièvre d'hp qu'on voit partout la mienne est bien différente.
    Quatres tomes ont déjà été écrit et le 5eme est long tres long et je planche dessus depuis pas mal de temps.
    J'hésite à poster le premier volume car il est mal écrit (c'était à mes débuts) et certaine chose de l'histoire sont carrément loupé ! De plus pour coller quand même au thème de Harry Potter j'ai volontairement copier plusieurs élément narratif de l'histoire du premier volume.
    Mais pour mieux comprendre le tout il vaut mieux le lire quand même mais vite ! car le deuxième volume est très sympa (désolé pour l'autosatisfaction mais j'adore cette création ^^' )


    Bon par contre c'est assez long même pour le premier volume alors je ne vais pas tout poster tout de suite sinon ça me prendra plusieurs messages en quelques minutes et j'ai peur que ça passe pour du flood, si un modo pouvait me dire ce qu'il en est...
    fanart de la co-créatrice de cet univers représent Sano Rotter Et Crayonne Badranger :



    Prologue :
    Il y a 500 ans, quatre sorciers de l’école de magie Française de Beaubaton développèrent une nouvelle forme de magie.
    Ils appelèrent cela la magie alcoolisée. Car oui, ils étaient eux-mêmes très porté sur la boisson et il faut dire aussi que certains sorts de leur conception sont si bizarres qu’ils ne peuvent avoir été créé que par des gens un peu à coté de la plaque…
    Au lendemain d’une nuit bien arrosé, ils se réveillèrent sans trop savoir pourquoi dans un château en ruine, où semble t-il, ils s’étaient livré à une beuverie sans nom. Suite à cela, ils rachetèrent le château et fondèrent Boudebar l’école de sorcellerie alcoolisé.

    Sano Rotter
    à l'école du saké
    le sakésacrésanssacrémaissuplementsaké


    La maison des Rotter était en vue sur l'avenue du Vin. L'ombre qui s'en approchait se faisait discrète dans les ténèbres de la nuit. Elle glissait sur le sol comme on glisse quand...on glisse. Ce quartier de la banlieue Parisienne était très calme personne ne remarqua donc que tout les chats du coin sifflaient et avaient les poils qui se hérissaient à l'approche de cette personne, vêtu d'une cape et d'un capuchon. La maison des Rotter était éclairé sans doute ses habitants se livraient-ils à une beuverie sans nom à cette heure tardive de la nuit. Une main sortit de la cape et sonna, quelque seconde après Saké Rotter ouvrit la porte.
    - Tiens c'est toi? dit-il. Que veux-tu?
    En guise de réponse une baguette s'éleva.
    - Hein? Mais qu'est ce que tu...
    Un flash illumina l'entrée de la maison des Rotter pendant que Saké Rotter tomba au sol, mort. L'ombre entra dans la maison et monta les escaliers. A l'étage Whiskyky Rotter couchait son fils de 1an, Sano.Quelque seconde après un passant marchait dans l'avenue du Vin quand il vit la maison des Rotter s'illuminer de mille feu.
    Ce fut la fin des Rotter. Enfin c'est ce que tout le monde pensa...


    chapitre 1. Le survivant

    Monsieur et madame Evian s'était toujours vanté d'avoir eu une vie parfaitement normal dans leur pavillon du 121 bis boulevard de la route privée. Jamais quiconque n'aurait imaginé qu'ils ait pu avoir une quelconque relation avec l'alcool. Ils n'avaient pas de temps à perdre avec ces sornettes.
    Monsieur Evian travaillait dans une grande compagnie d'eau en bouteille sa femme Gertrude était femme au foyer et s'occupait de leur charmant fils Quézac. Quézac était un bon élève avec des grosses lunettes et des cheveux gras le genre tête à claques. Bref une femme au foyer, un père salaryman et un chti't n'enfant obéissant. Une famille normal en apparence, en apparence seulement...
    - Sano!!!
    Quotidiennement Mme Evian criait après Sano pour qu'il viennent préparer le petit déjeuner de toute la famille, du café décaféiné, des toasts au beurre allégé et des oeufs sur le plat pour faire stylé.
    - Sano réveille toi fénéasse!
    Sano n'avait pas de chambre pour lui, il ne dormait pas dans la cave ni même dans le placard situé sous l'escalier, le moindre espace étant précieux dans la maison pour entasser des bouteilles d'eau. Non Sano vivait dans le faux plafond des toilettes au fond du couloirs à coté de la salle de bain. Inutile de vous dire que les toilettes, en dessous desquelles Sano vivait, étaient inutilisées depuis longtemps les Evian ayant des toilettes à l'étage. Ces WC était bien la seule vrai pièce de la maison réservé à Sano.
    "BONG" Ca c'est Sano qui se réveille, sa couchette se trouvant dans le faux plafond des toilettes de 55cm de hauteurs, tout les matins il se cognait la tête en se réveillant en sursaut. Il faut dire que sano possède une particularité qui le rend différent des Evian. Presque chaque nuit Sano fait le même cauchemar. Le même cauchemar dont il ne se souvient même pas. Tout ce qu'il sait c'est qu'après ce cauchemar il se réveille avec la gueule de bois alors qu'à sa connaissance il n'a jamais touché une goutte d'alcool.
    Sano arriva dans la cuisine des Evian et prépara le petit déjeuner sans grande conviction. Quézac comme à son habitude toucha à peine à son repas, il ne se nourrissait que d'eau. Dans la famille on aimait l'eau mais Sano peinait à boire son verre.
    - Sano, tu pourrais au moins boire ton verre d'eau. Quand je pense que mon mari se donne tant de peine pour te faire boire de la bonne eau et voila comment tu nous remercie. Si on avait su il y a fort longtemps nous ne t'aurions pas recueilli. Ton père et ta mère sont mort à cause d'un excès de boisson démoniaque, tu veux devenir comme eux peut être?
    Sano n'aimait pas quand sa tante parlait ainsi de ses parents. La boisson démoniaque dont elle parlait était en faite du saké. Cet alcool que Sano voulait tant goûter. Il se demandait comment on pouvait passer de vie à trépas par excès de saké, il n'y croyait pas.

    Chapitre 2. Le gardien des clés...de la cave.

    Aucun changement dans le boulevard de la route privé. Toute se déroule comme d'habitude même pour Sano qui a pourtant 11ans aujourd'hui. Les Evian ont pris l'habitude de ne jamais fêter son anniversaire. De temps en temps un bouchon ou une étiquette de bouteille d'evian faisait l'affaire en tant que cadeau.
    Un bruit cassa la monotonie de cette journée. BOUM BOUM Quelqu'un frappait à la porte chose inhabituelle chez les Evian parfaite famille de sans-amis. De plus à entendre les frappements la personne derrière la porte devait posséder une force colossale. Sano se précipita à la porte pour ouvrir, s'attendant à trouver une personne colossale devant lui! Mais non.
    -Salut les bouseux !
    La… créature qui venait de s’exprimer ainsi était petit, tout maigre et avec de grandes oreilles et de grand yeux bleu. En guise de vêtement il portait un drap avec un poisson rouge comme motif.
    - Euh t’es qui… ou quoi ? Sano était très interloqué par ce drôle de petit être qui n'avait rien d'humain.
    Le petit être parla :
    - Gné ? Comment ça je suis quoi ? J’suis pas un objet t’a cru quoi ! Je viens chercher Sano Rotter, le reste ça te regarde pas !
    Sano restait sans voix. Il n'entendit même pas l'oncle Evian arriver derrière lui. Quand l'oncle Evian vit la chose qui se tenait dans l'entrée il ne put se retenir de pousser un cri d'effroi.
    - Mon dieu mais c'est quoi cette chose?!
    - Cette chose? Non mais dit donc le boidelo d'quoi tu me traite?! Je suis Teubé le gardien des clés de la cave de l'école de Boudebar et j'viens chercher Sano Rotter!
    L'oncle Evian devint livide.
    - Bou-bou-bou-boudebar?
    - Bah oui Boudebar l'école de sorcellerie alcoolisé de l’académie de Raccoon city. 'tain faut sortir de ta campagne le vieux, bah alors vous réagissez ou quoi?! Il est où le petit Rotter?
    - Euh c'est moi mais…
    - Fallait le dire tout de suite ! Prend tes affaires tu viens avec moi. Ah oui au fait j'ai une lettre pour toi de la part de la direction de l'école.
    Teubé avait à peine sortir la lettre que l'oncle Evian se jeta dessus en vociférant!
    - Non non non mon garçon tu n'iras nulle part! Tu ne liras pas cette lettre. Moi et Gertrude nous ne t'avons pas "généreusement" accueilli sous notre toi pour que tu deviennes un sorcier alcoolo comme tes parents!
    Sano sursauta :
    - Quoi?! Mes parents étaient des sorciers alcoolo et vous ne m'avez jamais rien dit?!
    La tante Gertrude se tenant à coté de l'oncle Evian prit la parole.
    - Bien sur que ne nous t'avons rien dit. Oui tes parents étaient des sorciers alcoolo. Deux personnes comme ca c'est bien suffisant pour une famille. Nous t'avons recueilli et élevé comme notre enfant (sano: comme notre enfant bah merci du cadeau). Ce n'est sûrement pas pour que tu deviennes comme eux.
    Dans son coin Teubé s'impatientait.
    -Bon c'est pas que je veux vous presser mais j'ai 40autres tuteurs casses couilles à aller voir alors...
    L'oncle Evian fou de rage voulu mettre fin à tout ca en déchirant la lettre.
    - Tu ne liras jamais cette lettre mon garçon c'est moi qui te le dis!
    Anticipant son geste Teubé sortit de son drap une baguette de batterie et cria :
    - Laisse ça fichu boidelo! ENCULARMUS!!!
    un rayon de lumière sortir alors de la baguette et rentrât dans le derrière de l'oncle Evian qui hurla de douleur.
    - AAAAAAAHHHHHHHHH!!!!!! Mais qu'est ce qu tu m'as fait sale nain débile!
    Sano était plié de rire. Teubé tout fier ajouta
    -Tss tss ces tous les mêmes, au moindre petit sort c'est la panique. Maintenant Sano chope ta lettre et on se barre de cet asile de fous.
    Sano s'exécuta et quitta la demeure des Evian sans regret.

    Chapitre 3 Le chemin de dégrisement.

    Collège BOUDEBAR ECOLE DE SORCELLERIE ALCOOLISE
    Directeur GREGUS GRUMBLEDORE
    Alcoolique du grand ordre de Champagne

    M. Sano Rotter
    dans le faux plafond des toilettes au fond du couloir à coté de la salle de bain
    121 bd de la route privée
    66300 Volvic cedex


    Cher M.Rotter,
    Nous avons le malheur de vous informer que vous bénéficiez d'ores et déjà d'une inscription au collège Boudebar. Vous trouverez ci-joint la liste des ouvrages et équipements nécessaires au probable mauvais déroulement de votre futur catastrophique scolarité.
    La rentré étant fixé au 1er septembre voir le 24 suivant les grèves des professeurs, nous attendons avec une joie « exubérante » votre corbeau le 34 juillet au plus tard.
    Veuillez ne pas agréer "cher" M.Rotter, l'expression de nos sentiments distingués (pauvre mortel putride).
    Bélial Lindanagall
    directrice adjointe

    Sano ne comprenait pas grand chose. Si ce n’était qu’il était avec un elfe de maison et qu’il allait faire sa rentrée dans une école de malades mentaux. Mais à cet instant la seule question qu'il posa fut:
    Sano : Teubé ?
    Teubé : Quoi?
    Sano : Le drap que tu portes en guise de vêtement.
    Teubé : Qu’est ce qu’il a mon vêtement ?
    Sano : Euh… bah justement c’est pas un vêtement. ^^’
    En effet Sano et Teubé se baladait dans le RER, Sano ne se faisait pas remarquer mais tout les regards se posaient sur Teubé qui attirait pas mal l’attention avec son physique des plus étranges et son… drap.
    Teubé : Rah l’enfoiré de ! Il m'a dit que c’était à la mode chez les moldus chose. Si Il doit bien se marrer à l'heure qu'il est.a


    Dernière édition par Cirose Dufoy le Lun 23 Fév - 5:45, édité 1 fois
    avatar
    MysteroG
    Homme Creux
    Homme Creux

    Masculin Nombre de messages : 12
    Age : 34
    Localisation : France
    Gamertag : MysteroG
    Date d'inscription : 13/01/2009

    Feuille de personnage
    Nom du personnage: MysteroG
    Clan: Temple de la Lumière
    Expérience:
    740/1100  (740/1100)

    Re: Sano Rotter à l'école du saké !

    Message  MysteroG le Sam 21 Fév - 16:23

    C'est vraiment excellent. Tu prévois une suite ? On devine clairement l'inspiration de base de ton écris mais l'histoire est vraiment bien ficelé et les nom que tu donne à tes protagonistes sont vraiment très expressifs j'adore.

    Bonne continuation a toi et vivement la suite.
    avatar
    Cirose Dufoy
    Capt. Simmons
    Capt. Simmons

    Masculin Nombre de messages : 20
    Age : 36
    Localisation : champigny sur marne
    Gamertag : Cirose Dufoy
    Date d'inscription : 06/01/2009

    Feuille de personnage
    Nom du personnage:
    Clan:
    Expérience:
    0/0  (0/0)

    Re: Sano Rotter à l'école du saké !

    Message  Cirose Dufoy le Dim 22 Fév - 0:54

    MysteroG a écrit:C'est vraiment excellent. Tu prévois une suite ?

    Oui oui lol depuis le temps j'en ai déjà écrit 200pages pour 5 volumes (le premier en fait 30 ^^' ) J'ai posté qu'un petit bout pour commencer.
    Merci pour les compliments !
    Pour les noms des persos je m'inspire de manga, de jeux videos et je couple tout ça aux prénom et caractère des amis. (moi dans l'histoire c'est Teubé par exemple ^^ )
    Allez je veux d'autres lecteurs !

    J'avais oublié la quatrième de couverture pour ce premier volume, la voici :
    volume 1 Le saké sacré sans sacré mais supplément saké
    Sano Rotter, Pini Weslate et Crayonne Badgranger. Ces enfants que tout oppose vont voir leur vie changer le jour ou une lettre leur apprend qu'ils sont inscrit à Boudebar l'école de sorcellerie alcoolisé. Une légende raconte que l'école renferme une coupe de saké sacré objet de bien des convoitises…
    avatar
    Cirose Dufoy
    Capt. Simmons
    Capt. Simmons

    Masculin Nombre de messages : 20
    Age : 36
    Localisation : champigny sur marne
    Gamertag : Cirose Dufoy
    Date d'inscription : 06/01/2009

    Feuille de personnage
    Nom du personnage:
    Clan:
    Expérience:
    0/0  (0/0)

    Re: Sano Rotter à l'école du saké !

    Message  Cirose Dufoy le Lun 23 Fév - 5:47

    Teubé : Rah l’enfoiré de Grumbledore ! Il m'a dit que c’était à la mode chez les moldus chose. Il doit bien se marrer à l'heure qu'il est.
    Sano : Bon et on va où maintenant?
    Teubé : T’as une liste d'affaires à acheter pour ta rentré et y'a que dans le chemin de dégrisement qu'on peut trouver tout ça. Et c'est à Paris.
    Ils s'arrêtèrent à la station Voltaire du métro 9 et marchèrent jusqu'a Konci.
    Sano - Qu'est ce qu'on fait là?
    Teubé - C'est le passage secret ducon !
    Sano - Le passage du con? C'est pas au chemin de dégrisement qu'on doit aller? (blagueaoki.com)
    Une fois assit sur le fameux banc de konci, Teubé récita :
    - Chemin de dégrisement!
    Le temps d'un clignement d'oeil, Teubé et Sano se retrouvèrent transportés dans une grande avenue remplie de taverne, de magasin d'alcool et d'affaire de sorcier. Dans les rues, les sorciers côtoyaient les zombis. Paris avait fait place à Raccoon-city.
    Teubé - Lis ta liste de courses, tu as divers fournitures pour chaque matières :
    un ouvre bouteille en métal de météorite
    1fouet en lanière de cuir de dragon
    le manuel de 1er année des sorts magique de sorcellerie alcoolisé ect...
    Teubé - Il faut commencer par ta baguette magique. C'est dans cette boutique que tu vas la trouver.
    Sur la devanture du magasin était écrit : "Ollivander-fabriquant de baguette magiques depuis 380 avant J-C"
    Teubé - Jte laisse y entrer, marmonna Teubé, j'ai des courses à faire jte rejoint après.
    Sano entra dans la boutique, un vieux monsieur parlait à un jeune garçon de l'age de Sano avec des cheveux bruns ébouriffés.
    - L'autre faisait 33,75 centimètres. Elle était en bois d'if. Curieux, vraiment, la façon dont les choses se produisent. Souvenez-vous M.Potter c'est la baguette qui choisit son sorcier, pas le contraire... Après tout celui dont on ne doit pas...
    - Excusez moi, l'interrompa Sano, je viens pour une baguette et...
    - TU AS CASSE MA REPLIQUE MYSTERIEUSE SALE GOSSE!!!
    Sano gêné s'écarta et attendit que le vendeur en ait fini avec le jeune garçon.
    - Bon et maintenant je suis tout a toi mon jeune garçon, je suis M.Ollivander. Tu veux une baguette magique? C'est pour Poudlard?
    - Euh non, Boudebar.
    M.Ollivander prit un air dégoûté.
    - Ah oui je vois...en marmonnant, grr maudite école de Boudebar, sorcellerie de pacotille, un ramassis de tocard mfff jt'enverrai tout ça à Azkaban moi.Tien vla une baguette.
    Quand Sano prit la baguette un bruit ressemblant à celui d'une bouteille de champagne qu'on débouche résonna dans la pièce.
    - Bon bah c'est la bonne, allez tire toi maintenant.
    Sano rejoint Teubé dehors. Il tenait une cage dans laquelle se trouvait un corbeau.
    - Bon anniversaire sale gosse! (Aller dépêche toi de prendre cette cage, je hais ces bestioles)

    Le 1er septembre n'étant pas tout de suite Sano allait séjourner dans un hôtel taverne de chemin de dégrisement, le saké baveur.
    Teubé : Patron un café saké sans café s'il vous plaît.
    Tavernier Tiens mais c'est ce bon vieux Teubé comment tu vas? Qu'est ce qui t'amène ici?
    Teubé : Je suis en mission secrète pour Boudebar.
    - En mission secrète? S’étonna sano.
    Teubé - Tais toi j'me la joue.
    Tavernier : Et qui amène tu avec toi Teubé?
    Teubé : Ah oui, c'est Sano, Sano Rotter.
    Au nom de Sano toute la salle s'arrêta de bouger, les bavardages s'arrêtèrent et les regards se portèrent sur Sano.
    Tavernier : Sa...Sano Rotter ?
    Sano : Vous me connaissez? Vous connaissez aussi mes parents ???
    Tavernier : Ah non. Jme disais juste que c’était un nom bien con XD.
    Sano : -__-
    Teubé : Mwahahah te bile pas Sano, notre monde est pas si petit que ça, tout le monde peut pas se connaître, surtout dans cette petite taverne. Mais… tes parents étaient quand même des gens important. A Boudebar quasiment tout le monde a déjà au moins une fois entendu parlé d’eux.
    Sano : Oh bah vous les connaissiez alors ?
    Teubé : Oui je les ai connu… un peu ^^’. Faut dire qu’ils sont vite mort mwahahah.
    Sano : O_o
    Teubé : Euh ouai… parfois je parle sans réfléchir…
    Sano : On m'a dit qu'ils étaient mort par excès de saké, rassurez moi dites moi que c’est un mytho.
    Teubé s’exclama :
    Teubé : Quoi?! Comment du saké aurait pu tuer Saké et Whiskyky Rotter?! C’est les Evian qui t’ont raconté cette connerie ?
    Sano : J’en étais sur ! Alors dites moi qu’est ce qui leur ait arrivé ?!
    Un silence de mort s'installa, rompu par le patron de la taverne :
    - Ils ont été assassiné. Bon ok même moi j’en ai entendu parlé. C’était y’a dix ans.
    Sano : Assassiné?! PAR QUI?!
    Tavernier : Par nunhg...pokdlkjq...qjdhuejd... bref par celui-dont-on-ne-sait-PAS-prononcer-le-nom. Il leur a lancé un sort interdit.
    Teubé : Sano avant que tu découvres un peu plus les joies de la sorcellerie alcoolisée faut quand même que je te dise un truc. Notre monde est pas si fun que ça, y’a de sacrés enculés chez nous aussi. Maintenant faut que tu te reposes.
    Chapitre 4 : l’aéroport de Moisy Champomy

    Sano avait passé le dernier mois de ses vacances à l’hôtel du Saké Baveur. Il avait pu ainsi visiter le chemin de Dégrisement de long en large. Entre temps, un corbeau lui avait apporté un billet d’avion à destination de Cognac sur Saké, un petit village proche de Boudebar. Le départ se faisait à la porte 666 d’un aéroport parisien le 31 août.

    On était le 31 août, Sano se trouvait dans cet aéroport avec tout ses bagages et son billet. Lui restait à trouver la fameuse porte 666.
    - La porte 666 ? Tu te fous de moi ?
    Hélas non, Sano ne se moquait pas de cette hôtesse. Il ne comprenait pas pourquoi personne ne connaissait cette porte. Le temps passait, l’avion devait partir dans 10 minutes…
    - Dépêchez vous enfin ! Le dragon part bientôt. La porte 666 n’est plus très loin.
    Sano se retourna, une famille péruvienne courait dans le hall. Le père, la mère et leurs 2 fils, mais un seul avait un chariot de bagages. Sano les rattrapa
    - Excusez moi, je cherche la porte 666…
    - Ah dégage le nouveau ! ! ! dit la mère
    - Excuse la, c’est ma 1ère année à Boudebar, on est à la bourre, ça la stresse…
    - PICOPADROLOMUS NICKELODEOMUS ON A PAS LE TEMPS DE DISCUTER ! ! !
    - Elle est trèèèèèèès stressée je précise… Viens avec nous si tu ne sais pas où c’est…
    - CA Y EST CA Y EST VOILA LA PORTE D’EMBARQUEMENT 666 ! ! !
    Sano ne comprenait pas. Lui et la famille péruvienne se trouvait à l’entrée des toilettes. Chacun leur tour, tous les membres de la famille entrèrent dans les WC. Il ne restait plus que Sano et Picopadrolomus Nickelodeomus.
    - Ah oui ! Tu ne connais pas l’entrée. Alors tu rentres et tu tires la chasse d’eau en disant : CANARD WC SAKE LAQUE SANS CANARD WC ET SANS LAKE.
    Ce que fit Sano.

    Un tourbillon irréel sortit des toilettes et l’enveloppa. Quand il ouvrit les yeux, il se trouvait toujours à l’aéroport mais un détail le titilla. Dehors, plus d’avion. A la place il y avait des dragons. Les bestioles volantes étaient équipées de wagon dans lesquels on pouvait prendre place pour le voyage. Autre détail surprenant, l’aéroport était rempli de sorciers alcoolos et de créatures de toute sorte. En marchant dans ce qui était en fait un Dragonoport, Sano avait remarqué les différents guichets de compagnies de dragonoportation qui faisaient leurs pubs.
    - Mesdames et messieurs, pour un vol enflammé, montez à bord d’un dracofeu !
    - Gagner un aller sans retour possible Moisy Champomy/Bagdad avec la compagnie Dragon Van Escaflowne !
    - Un voyage sans destination précise, ça vous tente ? Avec les dragons Shiryu, partez à l’aveuglette !
    - Voyage pas cher avec dragon Yoshi !

    Sano : Bon, et c’est quel dragon qui va à Boudebar ?
    Picopadrolomus Nickelodeomus : Bah en fait…
    « Appel à tous les voyageurs du vol Shenron 247 à destination de Cognac sur Saké, école Boudebar. En raison de la disparition de la boule à 4 étoiles, nous ne pouvons invoquer votre vol. Veuillez nous excusez de la gêne occasionnée. Merci de bien vouloir patienter. »
    Picopadrolomus Nickelodeomus : Ah bah c’était celui là…

    Quelques minutes après, Pilaf se fit arrêter et la boule à 4 étoiles fut récupérée. Le ciel s’assombrit, un éclair jaillit de nulle part et Shenron apparut.
    « Les élèves de Boudebar sont priés de se rendre à la porte 666 pour l’embarcation à bord du vol Shenron 247… De plus, nous vous rappelons qu’un voyage explosif vous attends à la Concorde Air Lines : Explosez le mur du son au décollage et explosez vous à l’atterrissage ! »

    Dans le hall, tous les élèves étaient rassemblés et étaient prêt à embarquer. Tous ? Non. Picopadrolomus Nickelodeomus était parti aux toilettes juste avant. Le vol prit donc 2 heures de retard avant de décoller. Enfin il monte, cri général :
    - ENFIN ! ! !
    Le seul compartiment de libre était celui où Sano avait prit place bah oui… Ce con avait soif, du coup, il a sorti une bouteille d’Evian pour se désaltérer et tout le monde l’a évité après ça.
    - Tiens ! Rekikoo ! Je peux m’installer avec toi ? Y’a plus de places libres nulle part…
    Le dragon décolla.
    - Au fait, je ne me suis pas présenté. Je m’appelle (Allez on prend notre souffle) Picopadrolomus Nickelodeomus Weaslate, mais tout ceux qui ont la flemme de dire mon prénom en entier, à commencer par le narrateur, m’appelle Pini.
    Sano : Enchanté… Je m’appelle Sano Rotter.
    Pini : Quoi ? LE Sano Rotter ? Le fils du légendaire Saké Rotter ?
    Sano : Bah oui c’est ça… Le fabuleux fils du sublime Saké Rotter.
    Pini : Alors c’est vrai ? Tu as… Je veux dire, tu as vraiment ce… (il mate les fesses de Sano)
    Sano : Ah… je vois que les gens sont au courant même pour ça… Bah oui j’ai vraiment ce grain de beauté en forme de tire bouchon sur la fesse droite. Dit-il en baissant son froc.
    Pini : Aaaah c’est laid !
    Sano : Fallait pas demander boulet ! ><
    Vers 16h les ventres gargouillaient.
    Sano : J’ai faim…
    Pini : Moi j’prends mon goûter !
    Sano : Moi aussi !
    Sano sortit un maxi saké country délice acheté dans le chemin de Dégrisement. Pini sortit un « truc » préparé par sa mère.
    Pini : Oooooh non… Tiens, ça m’a l’air bon ce que tu as !
    Sano : Tiens, prends en un, ça me fait plaisir ! ^_^
    Sano dans son for intérieur : Rends le moi, ça m’emmerde ! >_<
    Sano : Tiens, y’a une toupie Béblatte à l’intérieur…
    EXPLICATIONS : Dans chaque paquet, il y a une toupie de laquelle sort un personnage célèbre vivant, ou ayant vécu dans le monde magico alcoolisé. Certaines toupies seraient premium et il en sortirait un personnage qui deviendrait célèbres dans les années à venir. Mais ce n’est qu’une rumeur, personne n’a jamais obtenu une de ces toupies.

    Pini : Y’a qui sur la toupie ? Lance la pour voir…
    Sano : Ok ! HYPER VITESSE ! ! !
    Il lança la toupie si fort qu’elle échappa à son contrôle et vint briser le hublot avant de s’écraser quelques kilomètres plus bas.
    Pini : Bon bah on saura jamais qui c’était…
    Toc ! Toc !
    Pini et Sano recevait une visite dans leur cabine.
    - C’est à vous ça ?
    Devant eux, un garçon, à la voix et au regard glacial avec ses cheveux bruns et son allure de faux rebelle tenait dans sa main un gros escargot baveux.
    Pini s’exclama : Bavouille ! ! !
    - Cette sale bête a déguelassé ma cabine avec sa bave dégueu… J’ai pas eu de mal à l’attraper vu sa lenteur…
    Pini : C’est pas une sale bête ! C’est mon animal : un escargot géant de Péruvie!
    - Tiens un péruvien ! Tu m’as l’air aussi mou que ta limace encoquillée !
    Pini : Répète ! ! !
    Sano : Euh c’est quoi la Péruvie ?
    Pini : C’est un des pays cachés du monde des sorciers alcoolisés.
    - Ah ah, dit le garçon aux allures de faux rebelles. T’es gonflé d’appeler ça un pays. C’est un boui-boui pour les gueux. D’ailleurs c’est quoi ton nom le gueu ?
    Pini : Pini, et je suis pas un gueux. -__-
    - Pini ? Mwahahahah ! ! ! Ce prénom ferait même honte à ton escargot ! Ecoute moi, Pini le gueux, si ta limace se retrouve encore dans ma cabine je te ferai baigner dans sa bave ! Allez à plus les bouseux !
    Sano, le regard droit, s’exprima :
    Sano : Et toi ? Quel est ton nom ?
    Le garçon, surprit, se retourna, et dit fièrement, tel le pédant qu’il est :
    - Malofoy, Loïco Malofoy… (Prononcé à la french, ça donne…)
    Pini : Malofoy ! ! ! Pffffwawhahahahahaaaa ! ! ! ( Ca donne malofoi) C’est quoi ce nom ? T’as mal où ? J’ai malofoy wahahaaaaaaaaah ! ! !

    Désolé pour cette vanne bien lourde et très dure à digérer, mais j’essaie de reproduire au mieux l’humour de Pini, et croyez moi, c’est pas facile tous les jours.

    Sano : Alors écoute moi bien Malofoy, je m’appelle Sano Rotter, fils de Saké et Whiskyky Rotter. A partir de maintenant, pour l’amour des oiseaux, des fleurs et pour l’amour du saké, je me nomme ici et maintenant ton ennemi juré. Réf : livre des phrases chocs, chap. 4 alinéa 8. De plus, je n’ai besoin de personne pour savoir qui sont les gens douteux.
    Pini : Il a pas dit que j’étais douteux ><
    Loïco devint rouge : Sano Rotter ?

    Après cet incident, l’ambiance était à la fête entre Sano et Pini. Ils firent plus amples connaissances et quand le voyage toucha à sa fin, chacun connaissait parfaitement la vie de l’autre.
    Pini : C’est quand même dingue que le célébrissime Sano Rotter, que tout le monde connaît à Boudebar, ne connaissent rien au monde de la sorcellerie alcoolisée…
    Sano : J’ai pas mal apprit sur votre monde pendant mes vacances au chemin de Dégrisement… J’ai rattrapé le temps perdu.
    « Message à tous les élèves, le Shenron 247 arrive au Dragonoport de Cognac sur Saké, bonne année scolaire et merci d’avoir emprunté Dragon Ball Air Lines. Dragon Ball Air Lines, nous exauçons tous vos souhaits, sauf celui de partir à l’heure ! »

    Contenu sponsorisé

    Re: Sano Rotter à l'école du saké !

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 26 Juil - 10:42